Options
All
  • Public
  • Public/Protected
  • All
Menu

Base de données

L'Api Camino fonctionne avec une base de données PostgreSQL.

camino database schema

Chargement des données

Le fichier package.json fournit des commandes pour réaliser des dumps et des imports de la base de données au format binaire. Vous pouvez définir le nom d'utilisateur de la base de données ou le nom du serveur via les variables d'environnement de PostgreSQL.

# faire un dump depuis la base de données locale (./camino.sql)
npm run db:dump

# importer un dump (./camino.sql)
npm run db:import

Migration des données

Le dossier migrations contient toutes les migrations relatives (schéma et données) à la base de données. Lors du démarrage de l’application, knex vérifie si il ne doit pas exécuter des migrations en vérifiant l’état courant de la base de données via la table knex_migrations.

Pour créer une nouvelle migration il faut exécuter la commande suivante :

npm run db:add-migration -- <nom de la migration>

Pour migrer manuellement la base de données sans démarrer l’application, vous pouvez utiliser la commande suivante :

npm run db:migrate

Affichage des requêtes

Il est possible de tracer l'ensemble des requêtes SQL traitées par le serveur PostgreSQL avec ces paramètres :

log_destination = 'stderr'
logging_collector = on
# log_directory = '/var/log/postgresql/'
log_filename = 'postgresql.log'
# log_truncate_on_rotation = on
log_statement = 'all'                   # none, ddl, mod, all
log_line_prefix = '%t'
log_duration = on
# log_min_duration_statement = 10ms

Selon la distribution utilisée, l'emplacement des fichiers est le suivant :

  • sur Debian, il faut créer un fichier /etc/postgresql/11/main/conf.d/log.conf (ou autre nom terminant par .conf) et les logs seront ensuite disponibles dans /var/log/postgresql/postgresql.log.
  • sur Arch ou certaines images Docker, il faut ajouter la ligne include = 'custom.conf' à la fin du fichier /var/lib/postgres/data/postgresql.conf et créer un fichier custom.conf avec les paramètres. Les logs seront ensuite disponible dans /var/lib/postgres/data/log/postgresql.log.

Une fois, le fichier créé, il faut recharger la configuration de PostgreSQL avec systemctl reload postrgresql et tail -f sera bien utile.

Generated using TypeDoc